top of page

Portrait de ciotadennes inspirantes Rencontre avec Annabel Kern



Chaque mois, EMMA et JEANNE met en lumière une ciotadenne inspirante. Rendez-vous aujourd’hui, pour cette première rencontre, au Showroom d’Annabel Kern au rez de chaussée de La Casa Abeille (site d’hébergement d’exception de la Maison de Famille donnant sur le vieux port) au 26 rue Abeille à La Ciotat.



Bonjour Annabel. Quel endroit magnifique, baigné de lumière! Merci de me recevoir dans ton showroom.


1. Nous sommes curieux de connaître qui se cache derrière cette femme solaire et énergique! Annabel, qui es tu?


Je suis une femme de 53 ans tout juste, maman de deux garçons: Ulysse, adolescent et Oscar, étudiant en école de commerce qui travaille avec moi sur l’installation du showroom jusqu’en juin. Travailler avec Oscar est un vrai bonheur, nous travaillons en harmonie et son regard est très pertinent et complémentaire.


2. Quand as tu réalisé que tu voulais créer ta propre marque de linge de maison?


Les circonstances de la vie m’ont amenée à créer ma marque. J’ai eu deux grossesses compliquées, notamment la dernière qui a nécessité un alitement ferme de 4 mois. Ce repos forcé m’autorisait uniquement à passer des heures sur internet. Créative, je chinais des tissus sur Ebay, et j’ai eu l’idée de créer un hochet en forme de glace pour mon fils qui allait naître. J’ai teint un vieux peignoir couleur caramel, associé avec des tissus à pois chinés. Ma première création était née! Mes copines ont adoré et m’ont passé commande. Je les ai ensuite proposés à des  boutiques qui les ont vendus dans leur concept store, c’était il y a 15 ans environ. Au départ, c’était plus un blog Annabel & Co, destiné à la création d’articles textiles pour enfants (langes, tours de lit, gigoteuses), mais, rapidement, les boutiques ont passé de plus en plus de commandes. Parallèlement, je me suis intéressée à la gaze de coton, qui est devenue l’essence même du linge de maison Annabel Kern. C’est finalement un revirement de situation qui m’a conduite vers la création textile.


3. Quel est ton parcours scolaire et professionnel, et d’après toi, comment cela t’a préparée pour une carrière dans le stylisme?


Guidée par une famille d’entrepreneurs dans le BTP, j’ai fait une école de commerce, après avoir hésité avec les Beaux Arts, puis j’ai travaillé pendant plus de 10 ans dans les télécoms chez Alcatel, dans un milieu très industriel et très masculin. Néanmoins, mon grand père paternel m’a toujours insufflé une âme d’artiste, il était poète, grand voyageur et il avait une curiosité et une richesse d’esprit immenses. J’avais cette âme créative au fond de moi, et la publicité et la communication m’intéressaient beaucoup.

J’ai donc fait mes armes chez Alcatel dans le commerce et le marketing, et cette expérience m’a largement aidée à monter mon entreprise. Je connaissais tous les métiers transversaux d’une grande entreprise et cette vision globale m’a permis de m’adapter pour la création de ma propre marque.


4. Peux tu nous présenter brièvement ta collection?


J’ai commencé à diffuser ma marque via des salons professionnels avec pour objectif de proposer une collection complète dont les couleurs pouvaient s’harmoniser toutes ensemble. Je ne choisis pas une couleur parce qu’elle est tendance, je recherche une harmonie qui permet au client de s’amuser à matcher les différentes couleurs tout en ayant la possibilité de retrouver ses choix initiaux.




Les questions suivantes sont inspirées du questionnaire de Proust, dans une version allégée par nos soins:


5. Le principal trait de mon caractère


La résilience.

J’ai connu des événements qui m’ont profondément marquée et dont j’ai puisé une force.

Aujourd’hui je sais pourquoi je suis là et je suis juste heureuse d’être là!


6. La qualité que je désire chez un homme


La prévenance.


7. La qualité que je préfère chez une femme


La douceur et l’écoute.


8. Ce que j’apprécie le plus chez mes amis


Leur confiance et leur présence dans les moments les plus joyeux comme les plus difficiles.


9. Mon principal défaut


Je ne sais pas trop dire non, mais avec l’âge, je m’améliore.


10. Mon occupation préférée


J’adore voyager. Ces derniers temps j’ai moins voyagé et cela me manque. Je ne suis pas une baroudeuse mais j’aime rencontrer de nouvelles cultures, de nouveaux paysages et de nouveaux artisanats.

J’ai besoin de souvent partir pour mieux revenir. Je m’ennuie assez vite dans mon pré carré. J’ai besoin de nouveauté.

L’Inde m’a beaucoup inspirée, notamment pour mes imprimés. C’est un pays extrêmement dynamique.


11. Mon rêve de bonheur


Il est déjà là. Il y a quelques années en arrière je n’aurais jamais imaginé créer ma marque. Je n’ai rien lâché. Finalement, d’un certain événement difficile, je l’ai transposé en quelque chose d’extrêmement positif. Et pour moi c’est une grande source de satisfaction.


12. Ce que je voudrais être


Continuer à être moi même, en bonne santé.

J’ai besoin de rêver, mais des choses simples me font rêver comme un coucher de soleil par exemple.


13. Mes héros/héroïnes dans la fiction


Bridget Jones, pour son naturel, sa spontanéité, son honnêteté. Et elle est drôle.


14. Mes héros/héroïnes  dans la vie réelle


C’est une évidence: ma Maman. Je suis extrêmement admirative de ma Maman. Elle est toujours là quand il faut, elle est d’un soutien indéfectible. Cela peut paraître cliché, mais elle est très psychologue et voit toujours le positif. Elle est mon pilier et elle est structurante pour de nombreuses personnes dans la famille.


15. Ma devise


« Aide toi et le ciel t’aidera ».

Je n’ai pas de croyance mais si je devais en avoir une je serais hindouiste. On est là pour un temps, et dans chaque douleur il y a du bonheur derrière. J’ai ce regard sur les choses de la vie.

J’ai su tirer bénéfices de tout ce qui m’est arrivé, du bien, comme du moins bien.


16. Pourquoi La Ciotat et pas ailleurs?


Nous sommes dans la région depuis 25 ans, d’abord dans la Provence verte à Auriol, dans la campagne. Puis j’ai eu envie de retrouver l’émulation de la ville. Nous avons alors emménagé dans le centre ville de Marseille, où j’ai mené un gros projet de rénovation d’appartement. Puis le premier confinement est arrivé et nous étions en location dans un appartement sans extérieur. L’espace nous manquait donc nous avons décidé de nous installer à La Ciotat, ville que nous connaissions, et qui était un juste compromis entre la grande ville et la campagne. Je souhaitais aussi retrouver la mer, car j’ai grandi en bord de mer, j’ai été élevée à l’huitre ;-)

Nous avons emménagé au moment où une dynamique féminine a éclos dans le centre ville. J’ai ensuite rencontré Camille Lhomme (la Maison de famille) qui avait ce projet de rénovation d’immeuble et qui m’a proposé ce lieu hybride, à la fois showroom, stock, conseil en décoration et bureau.


17. Mon endroit préféré à La Ciotat?


La Calanque du Mugel et notamment l’Anse du Sec, qui est un endroit sublime, à part, qui donne l’impression d’être au bout du monde. On se sent petit et ce lieu est mystérieux et fantasque.


18. Quels sont tes projets?


Continuer à faire vivre la marque avec de nouvelles collections.

Travailler sur notre eshop.

Je souhaite m’ancrer dans la région qui a un fort potentiel de développement. J’aimerais m’adresser davantage au monde de l’hôtellerie en développant des produits annexes à la gaze de coton comme la percale de coton, plus adaptée à son besoin. Tout en gardant le travail sur les couleurs et les imprimés.


19. Quel rapport entretiens tu avec les bijoux?


Fidèle et semi précieux. J’en ai peu et les garde longtemps comme des talismans.


20. Pourrais tu nous donner ton coup de coeur dans notre collection?


Le bracelet Formentera avec son oeil protecteur et son nom évoque l’une de mes destinations préférées et le collier La Fortune, non pas pour sa promesse, mais sa richesse de cœur qu’il évoque et son design un peu ethnique à mon sens.






Où trouver la collection d’Annabel?


Sur l’eshop www.annabelkern.com et au showroom au 26 rue Abeille à La Ciotat.

Sur le Salon Vivre Côté Sud à Aix en Provence du 31 mai au 3 juin: www.salonscotemaison.fr/vivre-cote-sud-aix-en-provence

Site d’hébergement: www.la-maison-de-famille.fr

Annabel porte le collier Opale & le bracelet L’Esperluette

Les coups de coeur d'Annabel:



Comments


bottom of page